OCTA+ Blog Voir tous les articles

Quels changements en 2020 pour votre facture d’énergie ?

Quels changements en 2020 pour votre facture d’énergie ?

Une nouvelle année signifie souvent pas mal de changements et de nouvelles lois. Le secteur de l’énergie n’y échappe pas. Celles-ci pourraient cependant avoir un impact sur votre portefeuille. S’il s’agit d’un changement en votre défaveur, vous avez normalement déjà reçu un mail explicatif à ce sujet de notre part. Voici un aperçu des nouveautés en 2020.

Modification des tarifs de distribution pour l'électricité et le gaz naturel

FLANDRE - BRUXELLES

En Flandre, les frais du réseau de distribution compose 36% de la facture d'électricité et 24% de la facture de gaz naturel . À Bruxelles, ce pourcentage s’élève à respectivement 32% et 28%. Vous payez ces frais pour la construction et l'entretien du réseaux (pour le transport de l'électricité et/ou du gaz naturel vers votre domicile).

En 2020, ces frais diminueront légèrement en Flandre : une famille avec une consommation moyenne paiera 31 euros de moins pour l'électricité et 10 euros de moins pour le gaz naturel. Ces frais vont également baisser pour les entreprises : une PME ayant une consommation moyenne paiera même 369 euros de moins pour l'électricité et 10 euros de moins pour le gaz naturel.

À Bruxelles, ces frais augmenteront en moyenne de 2,7 % au cours de la période 2020-2024. Il y aura d'abord une diminution de 5,8 % (soit 33,70 euros) en 2020 pour une famille dont la consommation moyenne est de 2 800 kWh en électricité et de 12 000 kWh en gaz naturel. Par la suite, il y aura une augmentation moyenne de 14,50 euros par an. Cette augmentation est le résultat d'une nouvelle méthodologie tarifaire mise en place par le régulateur de l'énergie de Bruxelles.

Du gaz pauvre au gaz riche

BRUXELLES (WALLONIE ET FLANDRE DÉJÀ EN COURS)

Comme les importations de gaz pauvre en provenance du nord des Pays-Bas cesseront en 2030, les particuliers et les entreprises passent, depuis 2018, progressivement au gaz riche. Ce gaz provient d'autres pays tels que la Norvège, le Royaume-Uni, le Qatar et la Russie. Le gestionnaire de réseau de distribution et/ou le fournisseur d'énergie informeront personnellement les consommateurs concernés. La transition dans la région bruxelloise commencera en 2020 et se poursuivra jusqu'en 2023.

Les 1,6 million de particuliers et d'entreprises qui consomment actuellement du gaz pauvre en provenance des Pays-Bas sont situés à Bruxelles et dans les provinces d'Anvers, du Limbourg, du Brabant flamand, du Brabant wallon, de Liège, du Hainaut et de Namur.

Des changements majeurs pour les prosommateurs

Il y a beaucoup de changements en ce qui concerne le taux de prosommateurs. C'est la contribution que les propriétaires de panneaux solaires (prosumers) paient pour l'utilisation du réseau. Nous résumons brièvement les changements régionaux :

BRUXELLES

A partir du 1er janvier 2020, la facture énergétique sera calculée "différemment" en région bruxelloise. Désormais, il n'y aura plus de compensation des "coûts de réseau" entre l'électricité achetée et l'électricité injectée. Cette mesure ne s'applique qu'aux installations de production d'une capacité inférieure à 5kW. Toutefois, les "coûts énergétiques" continueront à être compensés. Dorénavant, la contribution fédérale sera également calculée sur la base des prélèvements bruts. Ici aussi, il n'y aura donc plus de compensation. Vous trouverez de plus amples informations sur cette nouvelle mesure sur le site web du régulateur de l'énergie Brugel.

WALLONIE

Les nouveaux tarifs de distribution en Wallonie entreront en vigueur le 1er janvier 2020. Le tarif de prosommateurs entrera également en vigueur à ce moment-là, même s'il est reporté de 4 mois. Le gouvernement wallon voulait reporter la mesure de 5 ans, mais le régulateur wallon de l'énergie Cwape n'était pas d'accord. Les propriétaires de leur propre installation de production, y compris les panneaux solaires, ne recevront pas de régularisation ou de facture finale pendant les 4 premiers mois de la nouvelle année. De cette façon, toutes les parties concernées gagnent du temps en prévision d'une réglementation final. Plus d'informations peuvent être trouvées sur le site de la Cwape.

FLANDRE

En moyenne, les tarifs de prosommateurs en Flandre diminue de 5%. Un prosommateur avec une installation standard de 4,2 kW (et sans consommation nette) paiera en moyenne 363 euros en 2020 contre 383 euros en 2019.

Réduction des primes des gestionnaires de réseau

FLANDRE

Toute personne effectuant des investissements à but éco énergétiques, recevra dorénavant moins de primes. La prime pour les vitres à haut rendement dans une maison existante passera de 10 à 8 euros par mètre carré de surface vitrée. Pour une chaudière, vous percevez 300 euros, soit 100 euros de moins que l'année dernière. Pour les clients qui ont droit à un tarif social, des primes plus élevées s'appliquent.

Compteurs numériques beaucoup moins chers

FLANDRE

Si, en tant que particulier, vous souhaitez remplacer un compteur existant par un compteur numérique, vous ne payez que 88 euros à partir du le 1er janvier 2020. En 2019, ce montant s’élevait encore à 274 euros. Le remplacement, à la demande de votre gestionnaire de réseau de distribution, reste gratuit.

Réduction du niveau E maximal

FLANDRE

Toute personne qui construit une nouvelle maison en 2020 devra tenir compte d'exigences énergétiques plus strictes. Dorénavant, le niveau d'énergie maximum sera de E35 (et non plus E40). En 2021, le niveau E baissera encore jusqu'au maximum E30, ce qui équivaut au logement QNE, dit "Quazi neutre en énergie". Quiconque effectue une rénovation énergétique dite radicale, une rénovation en profondeur avec des mesures énergétiques, doit désormais tenir compte d'un niveau E70.

Le niveau E est une mesure de la performance énergétique globale d'un bâtiment. Plus le niveau E est bas, plus le bâtiment est économe en énergie. En pratique, la réduction aura peu d'impact : les chiffres montrent que 6 nouvelles maisons sur 10 sont conformes à la norme QNE E30. Au début de 2019, le niveau E moyen était déjà de E28.

Le CPE, le certificat de performance énergétique, est désormais obligatoire pour la vente ou la location de petites unités non résidentielles telles que des bureaux, des cabinets ou des espaces de vente au détail.

Des exigences d'isolation plus strictes

FLANDRE

Toute maison en Flandre doit être équipée d'un double vitrage et d'une isolation de toit de 3 à 4 centimètres minimum à partir du 1er janvier 2020. Si le grenier n'est pas utilisé, le plancher doit être isolé. Ces exigences s'appliquent également aux maisons de location. Les pénalités pour les propriétaires seront sévères : si un logement locatif ne répond pas aux nouvelles exigences, le logement en question peut être déclaré inadapté.

Octaplus.be utilise des cookies et des techniques comparables à des fins fonctionnelles et analytiques, pour collecter des informations sur vos préférences et adapter le contenu de ses sites à vos préférences. Pour plus d'informations sur la politique de cookies de octaplus.be, cliquez ici.
Fermer