OCTA+ Blog Voir tous les articles

Quelle pompe à chaleur vous correspond le mieux ?

Quelle pompe à chaleur vous correspond le mieux ?

En matière d’installations de chauffage, la pompe à chaleur est une alternative écologique et éco-énergétique crédible. La pompe à chaleur puise la chaleur dans le sol ou dans l’air. Un compresseur amène cette chaleur à une température plus élevée. Des liquides spéciaux se chargent ensuite de distribuer la chaleur à travers l’habitation, à l’aide d’un système de chauffage par le sol ou de radiateurs à basse température. Avec une pompe à chaleur de ce type, vous ne consommez que 25 % d’électricité pour le compresseur, les 75 % restants sont constitués de chaleur gratuite, issue de sources d’énergie renouvelables.

Une brique dans le ventre ? Puisez la chaleur dans le sol
Une pompe à chaleur géothermique va puiser la chaleur dans les eaux souterraines ou dans la terre elle-même. Il convient de forer des puits dans le sol pour y installer le système. En premier lieu, vous devez vérifier que vous disposez bien de suffisamment d’espace dans votre jardin pour y installer un réseau souterrain de tuyaux. Grâce à la température constante du sol, ce type de pompe à chaleur bénéficiera d’un rendement maximal, du moins si votre habitation est isolée de manière optimale.  Cette pompe à chaleur sera donc surtout installée dans les nouvelles constructions, en combinaison avec un système de chauffage par le sol. Attention : pensez à vous renseigner auprès de votre commune pour voir si vous avez besoin d’obtenir une autorisation ou pas.

Pour limiter l’ampleur des travaux, puisez la chaleur directement dans l’air
Si vous habitez en ville et disposez de peu d’espace, alors une pompe qui puise la chaleur dans l’air représente une solution avantageuse. Une simple unité placée à l’extérieur, sur la façade, va aspirer l’air. La pompe à chaleur est raccordée aux éléments de chauffage existants comme le chauffage par le sol ou les radiateurs à basse température. Cette méthode s’avère également idéale si vous avez horreur des travaux. Avec les températures qui règnent en Belgique, le rendement de ce type de système est un peu plus bas. Lors des froides journées d’hiver, vous consommerez plus d’électricité que les autres jours pour réchauffer l’air.

Combinez une pompe à chaleur avec un combustible classique lors des journées les plus froides
Quand la température tombe sous les 5 °C, votre pompe à chaleur devra compenser le manque de chaleur en ayant recours à l’électricité, et cela revient cher. Vous pouvez remédier à cette problématique en optant pour un système hybride. Vous combinez alors votre pompe à chaleur avec une chaudière à condensation fonctionnant avec des combustibles classiques comme le gaz naturel ou le mazout. La pompe choisira elle-même la solution la plus économique et la plus écologique en fonction des circonstances : lorsque les journées restent douces, vous profitez de l’énergie renouvelable de votre pompe à chaleur, et lors des journées plus froides, la chaudière à condensation entre en action. Résultat : moins d’émissions de CO2 et vous économisez entre 25 et  30 % sur votre facture énergétique !

Rafraîchir la maison lors des chaudes journées estivales
La pompe à chaleur présente encore une autre option sympathique, cette fois pour l’été. Vous pouvez utiliser certains systèmes pour rafraîchir la maison. Dans ce cas, la pompe à chaleur fonctionne en sens inverse : elle peut faire circuler des liquides frais, de manière active comme de manière passive, dans les canalisations de votre installation de chauffage. Vous n’aurez donc pas besoin d’acheter de système d’air conditionné onéreux et énergivore. C’est toujours bon à prendre, avec les étés parfois caniculaires que nous connaissons aujourd’hui !

Qui va payer ?
Bien entendu, la pompe à chaleur a son prix. Une pompe à chaleur géothermique coûte entre 25 000 et 30 000 euros, plus les frais d’installation. Le prix élevé est essentiellement dû au réseau souterrain de tuyaux à installer. Envisagez-la surtout si vous faites construire : la législation environnementale ne fera jamais que se renforcer. Une pompe à chaleur qui puise la chaleur dans l’air coûte entre 6 000 et 8 000 euros. Si vous combinez celle-ci avec une nouvelle chaudière à condensation, le budget oscillera entre 10 000 et 15 000 euros, mais tenez compte du fait que votre consommation énergétique annuelle diminuera de quelque 60 % par rapport à une vieille chaudière et que vos émissions de CO2 diminueront de moitié. Astuce : pensez à demander à votre gestionnaire de réseau, à votre commune et à la région dans laquelle vous habitez à quelles primes et subsides vous avez droit. Ces différents niveaux de pouvoirs sont là pour vous aider à rendre votre habitation plus écologique et plus éco-énergétique.

Octaplus.be utilise des cookies et des techniques comparables à des fins fonctionnelles et analytiques, pour collecter des informations sur vos préférences et adapter le contenu de ses sites à vos préférences. Pour plus d'informations sur la politique de cookies de octaplus.be, cliquez ici.
Fermer